Le Nuad Thao, c’est quoi ?

En langage thaïlandais, « Nuad » signifie « massage » et « Thao » les « pieds ». Nuad Thao, c’est donc la version asiatique de la réflexologie plantaire. 

Très popularisée en Thaïlande depuis une trentaine d’années, elle se pratique dans tous les Centres de massages et même dans la rue. 

Différente des approches américaines ou sud-africaines elle consiste essentiellement en un protocole qui masse toutes les parties du pied, parfois avec un petit bâtonnet en bois, le tigeoki. 

À la fin de la séance, spécificité de l’Asie, le reste du corps est sollicité : le pied réintègre la globalité. 

La forme de Nuad Thao que nous enseignons avec Dominique s’avère évidemment très largement empreinte des multiples formations que nous avons reçues en Thaïlande depuis 35 ans. Elle s’en distingue par un approfondissement de son utilisation pratique en thérapie manuelle.

Masseurs du Monde ? Apprendre un massage dans son pays d’origine.

Depuis 5 ans, nous accompagnons régulièrement des groupes en Asie avec Masseurs du Monde : souvent pour enseigner le Massage Thaï, cette fois pour la réflexologie plantaire.

Mais pourquoi se déplacer en Asie pour y apprendre des techniques qui sont déjà enseignées en France ?

Bien sûr, il y a l’attrait du voyage. Et avec un organisateur de la trempe de Thomas Prothon vous êtes assuré d’aller de bonnes en excellentes surprises.

Kiné de formation, Thomas a l’art, lors de ses voyages d’exploration, de dégotter les excursions et les rencontres avec l’habitant qui vont apporter un plus à la formation. Sa formule nous plaît, elle allie pédagogie et ethnologie.

Par exemple au Laos.

Tout d’abord, le choix du lieu : Luang Prabang, l’ancienne capitale, la sérénité dont certainement tout un chacun peut rêver.

Les cours pratiques se déroulent dans une salle, totalement vitrée et donnant sur le mythique fleuve Mékong : pour un formateur, impossible d’envisager local plus zen !

Même si vous êtes un habitué de l’Asie vous serez frappé par la quiétude qui se dégage partout au Laos. L’impression bizarre que les gens y parlent moins fort qu’ailleurs, y marchent moins vite, plus sereinement.

Après en avoir découvert les bases fondamentales en cours, Thomas nous conduit pour un premier massage au Centre d’une tradi-praticienne (massage et acupuncture). C’est elle même qui nous initie à la délicate confection des pochons et nous enseigne comment les utiliser au quotidien, notamment en thérapeutique. Ensuite, les masseuses du centre nous font ressentir et découvrir des techniques parfois différentes de celles enseignées dans notre protocole.

La visite d’un temple, reculé de tous les circuits touristiques, nous donne l’occasion d’une belle, longue et rare rencontre avec le moine « Vénérable » du lieu : il guide le groupe au long d’une heure de méditation. Auparavant, une charmante nonesse nous avait initiés à l’art de la marche méditative, une très belle expérience proprioceptive, parfaitement adaptée à notre réflexion plantaire : comment percevoir et ouvrir le point d’entrée de l’énergie Yin de la Terre, le fameux point 1 du méridien Rein, Yongquan « la source jaillissante » ?Bien souvent nous aurons l’occasion de le stimuler pendant notre protocole de Nuad Thao. 

L’immense majorité des 26 stagiaires du groupe n’avait jamais médité. C’est pourtant un moyen idéal pour approfondir notre capacité à nous « ancrer » au sol, à bien nous positionner, à trouver l’attitude « juste » (physique et mentale) avant de commencer un soin.

A l’évidence, l’expérience conduite par le Vénérable laissera une trace indélébile chez nous tous.

Dans cette veine de découverte des sensations de notre corps énergétique, une leçon de Yoga se déroule au lever du soleil avec le Mékong en toile de fond. Une heure de respiration, d’étirements et de méditation. Une grande première pour certains, un moment magique pour tous.

Et en tout cas une incitation forte à magnifier cette technique apprise et utilisée en cours : la Cohérence Cardiaque. Très abordable, elle permet en quelques minutes de normaliser les deux systèmes Ortho et Parasympathique (autrement dit : le Yang et le Yin). En somme de calmer et de remettre les compteurs à zéro sur le plan émotionnel. Un état évidemment très positif avant une séance de thérapie.

Comme toujours le simple cache la complexité : rien de bien compliqué pour arriver à cet état de cohérence cardiaque. Mais pour qu’elle dévoile toute son efficacité il faut respecter une stricte rigueur, celle d’une pratique quotidienne, 3 fois par jour, pendant 5 minutes. En fait, plus aisé à dire qu’à faire !!!

Pourtant, quelques semaines de pratique régulière et vous serez capable ensuite d’en bénéficier au quotidien en seulement 2 ou 3 cycles respiratoires.

Tout notre cours « présentiel » se termine avant notre départ du Laos : le protocole d’une heure a été partagé par chacun de nous, en binôme (« je te masse, tu me masseras après »). En plus, nous avons mis en place les bases de la thérapeutique à partir de cas cliniques souvent rencontrés en kinési ou en ostéo.

Passons au Cambodge. 

C’est lui qui va donner une dimension supplémentaire à notre Nuad Thao, notamment sur le plan spirituel.

Grâce à Thomas, encore lui, notre approche des temples d’Angkor fut originale, à vélo souvent, hors des circuits habituels. Bien sûr, impossible d’échapper à la foule pour la visite du Wat principal. La plupart des touristes en restent là, pourtant nos émotions les plus belles ont été partagées sur les sites dits « secondaires » : magnifique et intense !

En vélo comme à pied, nous étions guidés pour explorer notre pleine conscience de l’instant vécu. A chacun de nous, ensuite, d’en appliquer les bienfaits à nos soins plantaires.

A Siem Reap, un magnifique spa : l’art cambodgien de vendre une séance de réflexologie. Tout n’est pas dans la technique, il y a aussi le décorum et les « accessoires ». Comme par exemple les ablutions qui précèdent le massage : une splendide bassine en cuivre, des pétales de fleurs, une décoction de thé. Toute choses qui peuvent être adaptées et reproduites en France pour une préparation optimale de la peau et des tissus à recevoir ensuite les huiles de massage.

Différences avec le Laos : le massage proprement dit se pratique sur une table alors qu’à Luang Prabang nous étions installés au sol ou sur des fauteuils. Ici, pas de tigeoki, le petit bâtonnet en bois que l’on retrouve toujours au Laos ou en Thaïlande. Et, cerise sur le gâteau, le cérémonial de fin : sitôt le massage terminé, les masseurs apportent un plateau de fruits (des mangues, ce jour là) avec une infusion chaude de plantes.

Et pour conclure…

J’en suis convaincu, un séjour bien conduit en Asie c’est l’assurance d’aller sur le chemin de la découverte de ce précepte, fondamental dans la vie ou dans un soin : « percevoir au delà du premier regard ».

Sawadee krap  (au revoir, en langue thaïe)

Claude Roullet

www.met-kine.com  /  www.masseursdumonde.fr

Nos prochaines formations 2019 de Nuad Thao

PONTIVY : 24-25-26 Mai (inscription : http://www.cekcb.fr/massage/reflexologie-plantaire)

CRÈTE (Agios Ioannis ) : 3 au 10 Juillet (voir : http://www.met-kine.com/stages-en-crete/agios/)